Spread the world

Coupe en majolique d’Urbino à décor a istoriato - Vers 1550

20 000,00 €

Coupe sur piédouche en majolique d’Urbino à décor polychrome a istoriato en plein figurant une scène de l'histoire de Rome. Il s'agit d'un épisode décrit par Tito Livio, (LIVIO, I-XXXVII). lorsque le roi Tarquinio Priscus lors de la seconde guerre sabine offre à Vulcain les restes de l'ennemi. Il était d’usage après un épisode guerrier de répartir le butin en trois parties, une part pour les militaires, une pour le peuple et la dernière était brûlée en l’honneur des Dieux. Inscription au revers que l’ont peut traduire par : « Quand Tarquinio offre la proie des hostilités au dieu Vulcain » - XVIe siècle - Vers 1550. 

plus de détails

plus de détails

 

Plus d'informations

Coupe sur piédouche en majolique d’Urbino à décor polychrome a istoriato en plein figurant une scène de l'histoire de Rome.

Il s'agit d'un épisode décrit par Tito Livio, (LIVIO, I-XXXVII). lorsque le roi Tarquinio Priscus lors de la seconde guerre sabine offre à

Vulcain les restes de l'ennemi.

Il était d’usage après un épisode guerrier de répartir le butin en trois parties, une part pour les militaires, une pour le peuple et la

dernière était brûlée en l’honneur des Dieux.

Inscription au revers que l’ont peut traduire par : « Quand Tarquinio offre la proie des hostilités au dieu Vulcain »

État de conservation: un petit morceau recollé en bordure sur 4cm. (détails et photos avant restauration sur demande)

XVIe siècle - Vers 1550.

Diamètre: 26,5cm

Renseignements et photos complémentaires sur simple demande.

commentaires

Donnez votre avis

Coupe en majolique d’Urbino à décor a istoriato - Vers 1550

Coupe en majolique d’Urbino à décor a istoriato - Vers 1550

Coupe sur piédouche en majolique d’Urbino à décor polychrome a istoriato en plein figurant une scène de l'histoire de Rome. Il s'agit d'un épisode décrit par Tito Livio, (LIVIO, I-XXXVII). lorsque le roi Tarquinio Priscus lors de la seconde guerre sabine offre à Vulcain les restes de l'ennemi. Il était d’usage après un épisode guerrier de répartir le butin en trois parties, une part pour les militaires, une pour le peuple et la dernière était brûlée en l’honneur des Dieux. Inscription au revers que l’ont peut traduire par : « Quand Tarquinio offre la proie des hostilités au dieu Vulcain » - XVIe siècle - Vers 1550.